Thermobatterie SU-C

 

La Thermobatterie SU-C permet de stocker indéfiniment et sans pertes la plus grande partie de la chaleur latente générée par toute forme d’énergie provenant d’une source renouvelable. Ceci est possible en utilisant les variations d’enthalpie de changement d’état, réversibles, du médium de stockage. Pour la Thermobatterie il s’agit de l’acétate de sodium trihydraté. Ainsi, la chaleur accumulée est stockée aux 2/3 sous forme "latente" sur le long terme et sans pertes. La chaleur restante, dite "sensible", est de l’énergie disponible et immédiatement utilisable.

 

Actuellement, la Thermobatterie est dans une phase pilote. Différentes configurations d’installations sont testées, ainsi que le fonctionnement et la stabilité de notre accumulateur à MCP*. Les données recueillies lors de ces projets, tout comme les résultats obtenus, vont être régulièrement intégrés pour l'amélioration du produit. Après la réussite de cette phase, nous annoncerons officiellement sa mise sur le marché.


* Matériaux à Changement de Phase

 

 

Description du produit
Stockage de l‘énergie thermique par chaleur latente sans pertes
Principe de fonctionnement
Plusieurs cellules de stockage, utilisant le principe du changement de phase, emmagasinent sans pertes et sur le long terme l‘énergie thermique.
Médium de stockage
Acétate de Sodium - Trihydrate
Apport de chaleur / chargement (en utilisant la chaleur en excès)
Environ 3 h à une température de 85 °C
Puissance dégagée
(cellule de 4 ACL)
Environ 50 KWh (chaleur sensible et latente)
Capacité de stockage „sensible“
Stockage de courte durée (environ 1/3 de la chaleur emmagasinée)
Capacité de stockage „latente“
Stockage de longue durée, jusqu‘au déclenchement de la réaction
(environ 2/3 de la chaleur emmagasinée)
Température de sortie / cristallisation
Environ 56 °C
Mécanisme de déclenchement
Électromagnétique
Dimension (cellule ACL)
0,80 m x 0,80 m x 1,95 m
Poids (cellule ACL)
580 kg
Dimension et poids d‘un ACL
Diamètre 0,30 m, hauteur 1,50 m, poids 145 kg
Phase 1 - Fusion du médium de stockage
Le mélange d‘acétate de sodium cristallin (médium de stockage) est fondu, nécessairement pendant environ 3 h à une température d‘environ 85 °C.
Phase 2 - Chaleur sensible
Pendant le refroidissement, le médium de stockage libère de la chaleur qui peut être utilisée.
Grâce à l‘isolation de l‘accumulateur de chaleur latente, ce stockage supplémentaire à court terme de la chaleur sensible est possible.
Phase 3 - Phénomène de surfusion
Le médium de stockage atteint l‘état liquide surfondu. En d‘autres termes, en dépit du refroidissement (à température ambiante), le mélange reste liquide sans revenir dans son état précédant, à savoir l‘état solide.
Phase 4 - Chaleur latente
Dans l‘état liquide surfondu, la chaleur latente emmagasinée (jusqu‘à 2/3 de la chaleur utilisée pour rendre le mélange liquide) est stockée sur le long terme et sans pertes.
Phase 5 - Cristallisation
Le cas échéant, la chaleur disponible et emmagasinée dans le mélange est restituée en provoquant la cristallisation. Ceci s‘effectue par l‘intermédiaire du déclencheur. La chaleur ainsi dégagée (environ 56 °C) peut être utilisée pour le chauffage.






Solaire thermique (collecteur plan, collecteur à tubes sous vide, miroir cylindro-parabolique)
Cogénération (énergie thermique, énergie électrique)
Énergie éolienne (surcapacités)
Photovoltaïque (surcapacités)
Rejets de chaleur de processus industriels
Installation collective pour logements étudiants
Installation collective pour logements étudiants
Installation pour maison individuelle